Site créé en 2013 par
Renforcé en 2019 par
Et en 2020 par
Sur subvention de la

John Adido

Au delà de l’inventivité, son travail demande patience, rigueur et surtout passion. De la passion John Adido en possède. Possédé par ces objets qu’il récupère, il les possède à son tour dans leur nouvelle apparence. Mais il modèle aussi le ciment pour représenter des femmes grandeur nature, dans l’expressions de leur fonction première, sources de vie.Jeu d’apparences, masques, visages cachés, dévoilés, réinventés avec des vieilles chaussures déglinguées, boîtes de sardines découpées
minutieusement, avec des assiettes rouillées, des bris de pots en céramique, où il creuse, entaille, coud, peint, insère d’autres objets… Face à ce délire environnemental on s’attendait à être contraints de faire face à nos misères, de passer mentalement en revue des discours sur l’autre délire initial, la consommation, sur l’impossibilité d’une planète verte… et on le fait, avec un zeste d’humour et sens de la dérision.
Faces, faire face, facettes, faciès, visages, masques… John Adido face à l’art de la
récupération rejoint les rangs des apôtres de cette religion moderne, la hantise de
l’objet jetable.

Les deux jumaux artistes
Les européens et les africains sont les mêmes
L’amour maternel
Tout les enfants allez à l’école
Rien ne se crée tout se transforme
CONTACT
Tél : 95 72 95 36

Tél: (+229) 97 773 785
(+229) 95 816 608 /
Email: abapforpi@yahoo.fr ;
associationabap@gmail.com ;

Ce site web est créé et maintenu avec le soutient financier de l'Union Européenne. Son contenu releve de la seule responsabilité de l'Association Béninoise des Arts Plastiques et ses partenaires et ne reflete par necessairement les opinions de l'Union Européenne