Site créé en 2013 par :
Renforcer en 2019 par:
Et en 2020 par :
Sur subvention de la :

Passionné de l’art,  Boladji Parfait Koukoui est un jeune artiste plasticien béninois. Il rêve de porter haut l’étendard du Bénin à travers ses différentes créations. Pour savoir qui est Boladji Parfait Koukoui et comment il est arrivé dans ce monde des belles créatures d’arts, votre quotidien Gaskyani s’est incrusté dans son univers.

Originaire de Porto-Novo, Boladji Parfait KOUKOUI est un artiste plasticien, autodidacte, prophète et spécialiste de la sculpture africaine en terre cuite et peinte. Il est né le 17 Avril 1987 à Bohicon. Résidant à Abomey-Calavi dans le département de l’Atlantique où se trouve son atelier de créations artistiques. Sa passion pour l’art en général est née depuis son enfance où Parfait KOUKOUI illustrait avec admiration ses pensées créatives.

Gaskiyani : D’où est venue cette passion pour le métier que vous exercez aujourd’hui ?

“J’ai connu des difficultés au cours de mon cursus scolaire faute de moyens ; je n’ai pas pu atteindre mes objectifs dans les études avant d’abandonner les classes pour se lancer dans la vie active. Et mon point de chute a été l’art, car c’est un domaine où j’ai découvert des talents depuis mon enfance.Très jeune j’ai été une révélation dans mon milieu et j’ai compris tôt que je deviendrai un jour une icône dans le domaine de l’art béninois. Par cette passion et ce don que j’ai de dessiner et de confectionner des cahiers de choix aux candidats au Certificat d’Etudes Primaire (CEP) à l’époque, j’ai développé cette passion et ce don dans la sculpture et la peinture, aujourd’hui. Je m’inspire fortement des pratiques ancestrales, des divinités, du vodoun et des faits de la vie quotidienne dans la création de mes œuvres uniques, originales et authentiques à terre-cuite et peinte.”

Pourquoi avoir choisi de faire carrière dans la sculpture et la peinture ? 

” J’ai choisi la sculpture et la peinture parce-que je veux être un spécialiste de ce domaine. De plus, j’aime beaucoup faire la nuance des couleurs et aime vivre dans les couleurs de cette nature. Je suis l’argile, la terre…”

Est-ce qu’on peut vivre de ce métier au Bénin ?

“(…), plus oumoins ;parce-qu’être un artiste plasticien, c’est un long chemin. Et les artistes plasticiens ne vivent pas de l’art. Art comme vecteur de développement ; mais avant que les artistes plasticiens du Bénin vivent de l’art, il faut que les institutions publiques comme privées soient amenées à la consommation locale et à mettre l’art dans les programmes scolaires.”

Vous êtes aussi dans la formation, qui peut se faire former chez Boladji Parfait Koukoui ?

“Oui ! Je prône également des formations selon le programme des parents ou de la personne qui veut se faire initier à la poterie de base. Toute personne de sexe masculin ou féminin de 4ans et plus, désireuse de se faire former, et à l’initiation peut venir chez Boladji pour sa formation.”

Quel est votre mot de la fin ?

“Merci à vous pour le déplacement….  Je lance un appel fort à nos dirigeants d’insérer l’art dans les programmes scolaires et m’aider à avoir, mon espace BOLADJI, pouvant servir de centre d’art et d’un atelier de formation pour les personnes désireuses et surtout les enfants. Le talent ne nous appartient pas, c’est le patrimoine de l’humanité. « L’art et la culture constituent l’encre indélébile qui définit l’identité de chaque peuple et écrit l’histoire de chaque civilisation ».”

A. R. M, Correspondant Média BORGOU

Tél: (+229) 97 773 785
(+229) 95 816 608 /
Email: abapforpi@yahoo.fr ;
associationabap@gmail.com ;

Ce site web est créé et maintenu avec le soutient financier de l'Union Européenne. Son contenu releve de la seule responsabilité de l'Association Béninoise des Arts Plastiques et ses partenaires et ne reflete par necessairement les opinions de l'Union Européenne